E-commerçants, êtes-vous prêts pour Noël?

Si l’on en croit les statistiques et études en tout genre, la semaine prochaine devrait être celle du « rush » de Noël. Les dépenses liées aux fêtes de fin d’année (cadeaux et décoration notamment) devraient atteindre un pic entre le 10 et le 15 décembre.
Les boutiques en ligne étant cet année le point d’achat préféré des français en matière de cadeaux, il serait dommage de ne pas profiter de cette période pour améliorer son chiffre d’affaire. Pour cela, il est essentiel de mettre en place une stratégie tant commerciale que logistique, afin de ne pas être submergé par un afflux de commandes.
Voici donc un petit récapitulatif des points essentiels à vérifier pour affronter les préparatifs de Noël en toute sérénité…

Vous êtes-vous mis aux couleurs de Noël?

Père Noël numériqueL’internaute doit comprendre rapidement que vous vous placez sur le marché des cadeaux de Noël. Le plus simple pour cela est d’adopter une charte graphique liée à cette thématique.
Inutile de chambouler l’ensemble de votre site : une bannière, une couleur vive, une petite illustration peuvent suffire à attirer l’attention. L’essentiel est de respecter la symbolique de cette période : on pense bien sûr au Père Noël et aux cadeaux, mais une feuille de houx, une guirlande ou une figurine en pain d’épice peuvent être tout aussi efficaces.

Avez-vous trié vos idées cadeaux?

Face à un choix de cadeaux toujours plus grand, l’internaute attend d’être guidé dans ses achats. Il convient pour cela de rassembler un assortiment de produits dans une catégorie facilement identifiable.
Si cette sélection est importante, elle pourra être divisée en sous-catégories. Plusieurs critères sont possibles selon votre secteur d’activités, les plus fréquemment employés étant le tri thématique (cadeaux pour enfants, pour ado…) et le tri tarifaire (petits budgets…). Mettre en avant les produits les mieux notés ou les plus vendus est pertinent également.

Vos promotions sont-elles suffisamment mises en valeur?

Le Noël du e-commerceLa concurrence pousse les e-commerçants à proposer toujours plus de promotions et d’offres spéciales. Celles-ci peuvent effectivement être un bon argument de vente, à condition d’être correctement scénarisées.
Certaines boutiques proposent un calendrier de l’avent : chaque jour, un article bénéficie d’un important rabais. Des offres axées sur des nouveautés ou des exclusivités permettront de jouer sur l’envie de l’internaute d’acheter un cadeau unique et original. Le compte-à-rebours ou les ventes flash sont quant à eux utilisés pour susciter un sentiment d’urgence et pousser les consommateurs à rapidement finaliser leurs achats avant qu’il ne soit trop tard.
Quelle que soit l’option choisie, les promotions devront être relayées via plusieurs vecteurs : newslettre, bannière, réseaux sociaux, partenariat avec un blog, annonces Adwords… L’essentiel étant qu’elles soient le plus visibles possible.

Avez-vous correctement communiqué?

Si l’objectif principal des newsletters et autres publicités est de proposer des idées cadeaux à l’internaute, les informations d’ordre pratique ne doivent pas être oubliées. Il est ainsi judicieux de souligner les délais de livraison (surtout s’ils sont longs), de mentionner l’existence d’un éventuel magasin physique, de mettre en valeur les modalités de retour et d’échange ou encore d’indiquer les coordonnées du service client.
Il est également souhaitable que ces informations soient visibles sur le site dans une zone dédiée (en pied de page par exemple).
Les consommateurs seront sollicités par des dizaines, voir des centaines, de boutiques. Il est donc essentiel de se démarquer et d’aider le client en lui proposant un achat simple et rapide.

Avez-vous vérifié votre stock?

Idées cadeauxInutile de lancer des promotions massives si vous n’avez plus de 3 exemplaires du produit en stock! Une rupture peut arriver, mais si elle est systématique cela donne une mauvaise image de votre boutique.
Il est donc important à l’approche des fêtes de commander en nombre suffisant les articles les plus vendus, ou au moins de s’assurer auprès des fournisseurs qu’ils se tiennent prêts à livrer rapidement.
De même, toutes les étapes logistiques doivent être vérifiées, afin de ne pas manquer d’emballages carton ou de papier bulles à la veille de Noël.

Votre boutique est-elle performante?

Des pages trop lentes à s’afficher, des vidéos qui ne fonctionnent pas, des catégories vides, sont autant d’éléments perturbateurs qui traduisent un manque de sérieux et n’incitent guère à la commande. Il est donc indispensable d’effectuer un tour d’horizon de la boutique à la recherche des petits et gros « bugs »… et de les résoudre avant le rush de la mi-décembre! Sans quoi vous risquez de perdre de précieux clients.

Avez-vous pensé à l’après?

Certes, la frénésie des cadeaux diminue dès le 15 décembre, pour s’achever le 24 avec le passage du Père Noël. Mais la saison n’est pas terminée pour autant…
Entre ceux qui ont reçu des cartes cadeaux à dépenser et les déçus qui décident de s’offrir eux-même ce qu’ils veulent, les clients potentiels restent nombreux. Toutefois, les consommateurs ayant été noyés sous les sollicitations commerciales pendant des semaines ne seront pas réceptifs à un énième mail marketing.
Mieux vaut se tourner vers une communication non commerciale, par exemple une carte de vœux. Rien ne vous empêche bien sûr d’y glisser un bon d’achat ou un code promo, afin d’inciter l’internaute à venir visiter votre site.

D’autant plus que, une fois les fêtes de fin d’année terminées, sonnera l’heure des soldes d’hiver, une autre période incontournable pour les e-commerçants…

Source : Journal du net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *