Qu’achèteront les e-consommateurs dans les 6 mois à venir?

Les sondages nous permettraient presque de lire l’avenir : une étude de la société Nielsen à récemment dévoilé « les intentions d’achats en ligne des consommateurs pour les six prochains mois », soit de septembre 2014 à février 2015.

Quels seront les produits les plus vendus?

Sans surprise, les vêtements et chaussures devraient rencontrer un certain succès, ce qui correspond aux statistiques des ventes des soldes d’été : l’habillement était déjà en tête.
Les produits touristiques tels que billets d’avion et hébergements seront très demandés également, malgré la saison hivernale. Les loisirs arrivent d’ailleurs en bonne place dans les intentions d’achat, entre livres numériques, réservation de places de concert, entrées dans des parcs d’attraction ou dans des musées, DVD, jeux électroniques, etc.

Intentions d'achat en ligne

On notera que le grand absent de ce classement est l’alimentaire : malgré la multiplication de boutiques en ligne dans ce secteur et des systèmes de livraison toujours plus perfectionnés, les Français restent réticents à l’achat à distance de denrées périssables.

Acheter en ligne : le pour et le contre

Cette étude porte également sur les raisons pour lesquels les internautes achètent (ou non) sur internet.
Parmi les avantages cités, le côté pratique de l’achat en ligne est cité par 58 % des sondés, et 47% d’entre eux sont persuadés que le web propose des prix plus avantageux que les boutiques physiques.

Les freins à l’e-commerce avancés par ce sondage ne surprendront personne : les frais de livraison sont jugés trop élevés par 38 % des internautes interrogés, tandis que pour 31 % d’entre eux se pose le problème de la sécurisation des coordonnées bancaires. La difficulté d’utilisation des sites marchands est quant à elle évoquée par 24 % des consommateurs.
Ce qui explique probablement que 31 % des Français n’aient pas encore le réflexe web, et ne pensent pas à consulter internet au moment de faire un achat (contre seulement 22 % en moyenne dans les autres pays d’Europe).

Rendre l’achat en ligne accessible à tous, adapter les boutiques aux nouveaux appareils mobiles et aux nouvelles habitudes de consommation, résoudre les problèmes de sécurité et de livraison…
Le e-commerce a encore bien des enjeux à relever!

Sources : Ecommercemag, Nielsen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *