Les consommateurs français de plus en plus connectés

Une récente étude IFOP révèle (mais est-ce une surprise?) que les consommateurs français sont de plus en plus connectés et qu’ils font de plus en plus confiance au numérique… tout en restant attachés aux magasins physiques. L’achat virtuel oui, mais pas seulement!

Etude e-commerceCette enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus révèle plus particulièrement 7 tendances de la consommation en ligne actuelle :

1. Les français sont des consommateurs multi-connectés, notamment depuis l’arrivée des smartphones. Si près de 9 français sur 10 effectuent des achats sur internet au moins une fois par an, on constate que cette tendance est encore plus forte dans les foyers aux revenus élevés, équipés de plusieurs appareils.
70 % des possesseurs de smartphone ou de tablette effectuent en effet au moins un achat en ligne par mois, contre 62 % des autres internautes.

2. Bien que les nouveaux clients privilégient les pure-players (boutique en ligne ne possédant pas de « magasin en dur »), notamment en raison de prix plus bas, ils ne boudent pas pour autant les enseignes traditionnelles. Celles-ci sont jugées meilleures en matière de conseil et de service après-vente, ce qui leur permet de garder la confiance de 80 % des sondés.

3. Les mobiles et les tablettes ne sont pas forcément utilisés pour acheter… mais plutôt pour préparer des achats. Recherche sur un produit (63 %), comparaison des prix (58 %), affinage de l’intention d’achat (54 %) : ces supports sont des acteurs à part entière de la démarche d’achat.

4. Si les Français aiment acheter en ligne, ils désapprouvent en revanche les publicités digitales, qu’ils jugent souvent trop intrusives. Ils sont intéressés par les catalogues numériques (47%) et les sites internet des marques (42%), mais ils sont majoritairement agacés par les messages digitaux. Ils jugent particulièrement envahissant les sms promotionnels (67%), les notifications mobiles à caractère promotionnel (63 %) ou les bannières en plein écran (76 %).

M-commerce5. Les ressources numériques sont devenues le « premier réflexe » de 46% des français dans la préparation d’un achat, notamment en ce qui concerne les produits électroniques, les articles de sport et le mobilier. Pour l’alimentaire en revanche, les consommateurs préfèrent les enseignes traditionnelles à 72%.

6. Les mobiles ont fait perdre leur suprématie aux moteurs de recherche! Ceux-ci sont délaissés au profit des applications par 57 % des utilisateurs de smartphones et tablettes.

7. Le travail le dimanche? Si les enseignes traditionnels n’y ont plus droit, les boutiques en ligne non plus!
1 français sur 5 estime en effet que la loi devrait obliger les pure-players à ne plus prendre de commande le soir après 21h ainsi que le dimanche, afin d’équilibrer la concurrence vis-à-vis des enseignes traditionnelles. Autrement dit, la même loi pour tout les commerçants!

Si cette étude révèle la confiance accrue des consommateurs dans les mobiles, elle souligne également que les internautes apprécient toujours les point de vente physiques et l’aspect relationnel. Boutiques en ligne et magasins traditionnels ont donc encore tous deux de beaux jours devant eux!

Voir l’étude complète >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *