E-commerce : que nous réserve 2015?

Si l’année 2014 a été marquée par l’explosion des achats sur smartphone, par l’apparition de nouveaux modes de livraison ou tout simplement par la banalisation de la vente à distance, 2015 ne devrait pas être en reste en matière de nouvelles habitudes et d’innovations!
Les grands acteurs du secteur nous livrent dès à présent leurs prévisions sur l’évolution du e-commerce pour les mois à venir.

Un parcours omnicanal

Achat omnicanalOn repère un produit en magasin, on compare les prix sur internet, on prépare la commande sur smartphone, on la finalise sur une tablette… Voilà un parcours d’achat totalement banal aujourd’hui, et qui devrait encore s’intensifier en 2015.
Le commerce devient omnicanal, obligeant les vendeurs à « être sur tous les fronts » selon MetaPack, fournisseur de technologies de e-commerce pour les services de livraison. D’autant plus que les moyens d’achat devraient se multiplier : il sera très bientôt possible de faire son shopping via ses lunettes (les fameuses Google Glasses) ou grâce à une montre connectée.

Le m-paiement devient incontournable

Evolution e-commerceC’est l’une des conséquences des nouvelles expériences d’achat omnicanal : pouvoir régler ses achats directement sur son smartphone, via un système de paiement adapté, est devenu impératif.
La Fevad a en effet constaté pendant la période de Noël qu’un tiers des achats avaient été effectués depuis un mobile… et que plus de 60% des transactions avaient été « abandonnées en cours de route »! La faute le plus souvent à un panier peu lisible sur mobile, ou à un système de paiement trop compliqué.
Optimiser les stratégies de vente sur mobile est donc plus nécessaire que jamais. Cela pourrait passer par la généralisation des monnaies électroniques comme le Bitcoin.

Conseil en ligne

L’un des avantages du commerce physique sur la vente en ligne est la possibilité d’interroger un vendeur immédiatement, de pouvoir lui demander des conseils. Un service client à la demande qui se développe désormais sur les sites de e-commerce.
Chats en direct, rendez-vous vidéo, conseillers téléphoniques disponibles 24h/24 sont des services de plus en plus proposés par les e-commerçants américains. Les Français suivront-ils cette tendance?

Un commerce personnalisé

La même boutique en ligne pour tout le monde, c’est fini! A quoi bon proposer des pneus à moitié prix à une cliente qui vient acheter du matériel de puériculture ou de l’épicerie fine?
Sur le modèle d’Amazon, les sites proposent de plus en plus des interfaces personnalisées. Celles-ci enregistrent les préférences des consommateurs, afin de leur proposer des produits adaptés à leur besoin et des promotions ciblées sur leurs achats précédents.

L’internationalisation est en marche

Bien choisir sa place de marchéLes consommateurs Français n’hésitent plus à commander en Chine ou aux États-Unis. Mais à l’inverse, les e-commerçants Français n’ont jamais eu autant de clients à l’étranger!
La vente en ligne a fait tomber les frontières commerciales, et 2015 verra probablement s’accélérer cette tendance grâce à l’apparition des premières places de marchés internationales.
Rakuten, le « géant japonais des services internet » annonce ainsi une croissance de 17,7 % des ventes au niveau mondial.

Une livraison toujours améliorée

La livraison est l’un des points noirs du e-commerce. Trop chère, trop lente, trop compliquée… Elle est montrée du doigt par les clients comme par les vendeurs. Améliorer les modes de livraison devrait donc être l’un des principaux enjeux de 2015.
Les grands groupes tels qu’Amazon et Google commencent déjà à tester la livraison dans la journée. Des solutions par drone ont été évoquées, ou des dépôts dans le coffre des voitures, ou encore une livraison le dimanche. D’autres idées devraient probablement voir le jour dans les mois à venir…

Sources : www.itrmanager.com, www.journaldunet.com, frenchweb.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *