E-commerçants, n’oubliez pas les seniors!

Quand on pense à l’internaute type, on imagine souvent un geek d’une trentaine d’années, ou un adolescent amateur de jeux vidéo. On oublie trop souvent que les plus de 50 ans savent eux aussi surfer sur le net : c’est pourtant une cible à ne pas négliger, puisqu’elle dispose souvent d’un pouvoir d’achat supérieur à celui des plus jeunes.

Des seniors e-clients actifs80,9 % des 50-64 ans ont effectués au moins un achat en ligne en 2013, ce qui en fait la 3ème catégorie de la population la plus active en e-shopping. Ces nouvelles habitudes sont récentes : 44 % d’entre eux ont effectué l’année dernière leur premier achat sur internet. Une expérience apparemment réussie : la place de marché Price Minister a mené une étude sur le profil de ses clients, et celle-ci est assez révélatrice : les seniors achètent plus souvent en ligne que leurs cadets!

Des seniors accros au e-commerce

20 % des acheteurs sur Price Minister ont plus de 50 ans : à eux seuls, ils représentent 22% du chiffre d’affaire total de la market place, soit près du quart!
Ce type d’internaute dépense certes un peu moins à chaque commande, avec un panier moyen inférieur de 6% à celui des autres clients. Mais ils commandent plus souvent : la fréquence d’achat des seniors dépasse de 19% celle des autres utilisateurs du site!

Il est d’autant plus intéressant d’étudier ce type de client, que celui-ci n’a pas les même habitudes de consommation que les jeunes actifs : il préfère l’art aux voyages, les livres aux chaussures ou à l’habillement, les vinyles aux consoles de jeu et aux téléphones.

Les plus de 50 ans ne font pas qu’acheter : ils vendent également. 16 % des annonces déposées sur Price Minister proviennent ainsi de la tranche d’âge 50-64 ans.

Et si les seniors représentaient le futur de l’e-commerce?

Sources : Journal du Net, Espace Data Presse

Une réflexion au sujet de « E-commerçants, n’oubliez pas les seniors! »

  1. Fazio

    Un bon article qui reflète bien ce que je vois au quotidien. Il me semble même que c’est le client de plus de 50 ans, le plus habitué au contact en commerce de proximité qui téléphone pour demander un renseignement!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *