2013, année record pour le e-commerce!

Dans son Edito du 21 janvier 2014 François Momboisse, président de la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad), revient sur les chiffres records du e-commerce en 2013, et sur toutes les avancées de la vente en ligne de ces derniers mois. Une progression de très bon augure pour l’année 2014!

Evolution e-commerceChiffre d’affaire record (51 millions d’euros pour l’année 2013, soit 14 % de plus qu’en 2012), sites marchands toujours plus nombreux (132 000 en septembre 2013, soit une hausse de 18 % en un an), percée du commerce mobile, augmentation de la fréquence d’achat en ligne… Malgré un panier moyen en baisse, l’année 2013 fut très bonne pour le e-commerce.
Comme le souligne M. Momboisse, « l’acte d’achat sur internet se banalise, et c’est tant mieux ».

Des chiffres tellement positifs, qu’ils ont poussé de nouveaux secteurs d’activité à tenter leur chance sur le net. Le « commerce alimentaire » en drive (courses commandées sur internet et retirées en magasin) est plébiscité par 13% des internautes, l’optique en ligne commence à se développer, de même que la restauration rapide et les véhicules de tourisme avec chauffeur.
Aujourd’hui, tout se vend et tout s’achète en ligne! Une (r)évolution qui doit beaucoup aux smartphones et tablettes.

Tout va bien mais…

Seule ombre au tableau : des lois sur le numérique de plus en plus nombreuses et de plus en plus contraignantes.
Certaines ont heureusement été abandonnées en court de route : exit la taxation sur la vente en ligne, oubliée la limitation des rabais sur internet.
D’autres sont en court d’adoption, à l’image de la désormais célèbre « loi anti-Amazon » qui interdira aux sites marchands de cumuler frais de livraison gratuits et rabais de 5% sur le prix des livres. Mais aussi un allongement du délai de rétractation ou encore une obligation pour les fabricants de vendre des pièces détachées.
La Communauté Européenne n’est pas en reste, avec un projet de « Réglement européen sur la protection des données » qui risquerait d’avoir d’importants impacts sur la gestion des fichiers clientèles des e-commerçants.

Malgré une évolution plus que positive, tout n’est donc pas tout rose dans le monde de la vente en ligne. François Momboisse reste toutefois très optimiste, et nous annonce « une nouvelle année de croissance pour le e-commerce ».
Faisons lui confiance!

Sources : Fevad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *