Archives de catégorie : Méthode e-commerce

Quelle place de marché pour quelle boutique en ligne?

L’influence des places de marché* a fortement progressé ses derniers mois. En 2013, elles ont représenté jusqu’à 16% du chiffre d’affaire global de certaines boutiques en ligne!
Si l’on veut réussir en e-commerce, il semble donc inévitable aujourd’hui d’être présent sur ces plateformes commerciales. Faut-il pour autant vendre ses produits sur TOUTES les places de marché? Et comment choisir entre Rue du Commerce, E-bay, Cdiscount…? Lesquelles sont les plus pertinentes?
Pour répondre à ses questions, l’agence de référencement Brioude Internet a analysé l’efficacité des principales market places selon les secteurs d’activité.

Rue du Commerce ou Amazon?

Bien choisir sa place de marchéEn France, les places de marché les mieux positionnées sont Rue du Commerce et Amazon. Celles-ci apparaissent très souvent en première page des résultats Google, mais ne sont pas à égalité.
Sur le gros électroménager, le bricolage et le jardinage, les chaussures, les articles de sport, les pièces auto, le textile ou encore la décoration intérieure et le mobilier, Rue du Commerce se place loin devant Amazon. Ce dernier sera à l’inverse plus efficace sur les bijoux, les cosmétiques ou le high-tech et les jeux vidéo.
Toutes deux sont en revanche un peu moins pertinentes pour la lingerie, les produits bio, le vin et l’alimentaire en général.

Continuer la lecture

Les 5 bonnes résolutions 2014 du e-commerce

Pour bien commencer l’année, il convient de prendre des bonnes résolutions! Les e-commerçants n’échappent pas à la règle. Pour que 2014 soit une année bénéfique et enrichissante, ils devront suivre les nouvelles tendances et les nouvelles stratégies de la vente en ligne.
Pour cela, il faudra :

Stratégie e-commerce1. Être présent sur les places de marché.
Amazon, Cdiscount, PriceMinister, Rue du Commerce… Les ventes générées via ces sites peuvent représenter jusqu’à 16% du chiffre d’affaire global des boutiques en ligne! Il ne faut dont pas ignorer ce vecteur de vente, qui a progressé de 60 % en 2013, et qui ne s’arrêtera sans doute pas là!

2. Viser l’international
Les français achètent de plus en plus en ligne… mais toujours moins que leurs voisins européens, asiatiques ou américains. Si plus de la moitié de e-commerçants français sont déjà présents à l’étranger, 85% d’entre eux s’attendent à une hausse de leurs ventes internationales au cours des mois à venir.
Les pays visés en priorité sont les proches voisins, soit la Belgique, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne.

Continuer la lecture

C’est (bientôt) parti pour les e-soldes d’hiver!

A peine les fêtes de Noël terminées, il faut penser aux soldes d’hiver. Ceux-ci sont une autre période clés pour les commerçants, qui y voient une occasion de liquider les invendus, de faire la place à la prochaine collection, mais aussi de démarcher une nouvelle clientèle.
Boutiques traditionnelles ou en ligne, toutes sont concernées par ces 5 semaines de réductions (et d’achats) intenses. Les sites de e-commerce doivent s’y préparer au mieux, afin de ne laisser passer aucune vente : la moindre négligence peut parfois faire perdre beaucoup d’argent…

Prêts pour l’heure H?

Stratégie soldesSi les soldes durent plusieurs semaines, la première journée (voire les premières minutes) est souvent décisive pour les consommateurs. Dès le lancement des soldes à 8h, ils seront nombreux à se ruer sur leur clavier pour dénicher les meilleures affaires possibles. Certains sites pourront enregistrer jusqu’à 3 fois plus de trafic et 10 fois plus de commandes que lors d’une journée habituelle!
Mais pour cela, la boutique doit être optimisée au mieux, c’est-à-dire : Continuer la lecture

E-commerçants, êtes-vous prêts pour Noël?

Si l’on en croit les statistiques et études en tout genre, la semaine prochaine devrait être celle du « rush » de Noël. Les dépenses liées aux fêtes de fin d’année (cadeaux et décoration notamment) devraient atteindre un pic entre le 10 et le 15 décembre.
Les boutiques en ligne étant cet année le point d’achat préféré des français en matière de cadeaux, il serait dommage de ne pas profiter de cette période pour améliorer son chiffre d’affaire. Pour cela, il est essentiel de mettre en place une stratégie tant commerciale que logistique, afin de ne pas être submergé par un afflux de commandes.
Voici donc un petit récapitulatif des points essentiels à vérifier pour affronter les préparatifs de Noël en toute sérénité…

Vous êtes-vous mis aux couleurs de Noël?

Père Noël numériqueL’internaute doit comprendre rapidement que vous vous placez sur le marché des cadeaux de Noël. Le plus simple pour cela est d’adopter une charte graphique liée à cette thématique.
Inutile de chambouler l’ensemble de votre site : une bannière, une couleur vive, une petite illustration peuvent suffire à attirer l’attention. L’essentiel est de respecter la symbolique de cette période : on pense bien sûr au Père Noël et aux cadeaux, mais une feuille de houx, une guirlande ou une figurine en pain d’épice peuvent être tout aussi efficaces.

Continuer la lecture

Boostez vos ventes de Noël avec Google Trends

Préparez NoëlLes chocolats ont envahi les supermarchés, les guirlandes décorent déjà les rues… Ne serait-il pas temps de commencer à préparer les fêtes de Noël?
Cette période représente un enjeu important pour les boutiques en ligne, qui peuvent réaliser jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaire annuel à cette occasion! Bien préparer son référencement afin d’être en première page des moteurs de recherche au moment voulu est donc essentiel. L’outil Google Trends s’avère très utile pour organiser sa communication autour d’évènements aussi prévisibles que Noël, mais aussi la Saint-Valentin, la Fête des Mères, etc.

Qu’est-ce que Google Trends?

Créé en 2004, cet outil permet de connaître la fréquence à laquelle un mot-clé a été recherché dans le moteur  Google, via des courbes temporelles mettant en valeur les pics de popularité de ce terme.
Google Trends est indispensable dans le domaine du « référencement prédictif », c’est-à-dire l’anticipation des termes qui seront le plus fréquemment recherchés par les internautes au cours des semaines à venir.

Continuer la lecture

Ayez la bonne « e-commerce attitude » !

A l’heure où la communication évolue perpétuellement, où elle devient de moins en moins physique et de plus en plus virtuelle, un bon échange par mail reste assurément le meilleur gage pour une relation de qualité entre un e-commerçant et ses clients .

L’importance de la communication

Sur la toile tout le monde le reconnait, la discussion et l’échange sont un point faible. Pas d’interlocuteur direct, un professionnel peu réactif qui ne répond pas aux questions posées, un délai de réponse souvent trop long, et tout cela pour recevoir un message formaté dépourvu potentiellement des informations qu’on attendait : rien de plus énervant il faut le reconnaitre.

La politesse du webIl est donc temps de se remémorer quelques codes de bonnes manières mis en avant par la nétiquette, une charte de bonne conduite créé au tout début de l’ère d’internet. Celle-ci explique qu’il ne faut pas se comporter de façon incorrecte sous prétexte d’être derrière un simple écran informatique. C’est à dire respecter le minimum en terme de politesse et courtoisie, et garder en tête les règles d’orthographe apprises auparavant, afin de conserver l’image professionnelle de votre entreprise.

L’internaute n’attend pas une phrase du genre « votre réponse est ici », il souhaite avoir des détails qu’il n’aura pas trouvé sur votre site. Il ne faut pas prendre les clients pour des idiots, au risque de passer à côté de bons clients potentiels et de voir sa crédibilité en prendre un coup…

Continuer la lecture

Le syndrome de « l’abandon de panier »

Méthode de vente en ligneL’abandon de panier, c’est le fait de mettre un (ou plusieurs) article(s) dans le panier électronique d’une boutique en ligne, sans finaliser la commande. Autrement dit, le visiteur a « failli » acheter, mais il a quitté le site sans rien dépenser. Un fort taux d’abandon de panier peut représenter d’importantes pertes de revenus potentiels pour un site marchand.
Il s’agit donc d’un des « fléaux » contre lesquelles doivent lutter les e-commerçants. Pour cela, il convient de comprendre pourquoi les visiteurs ont renoncé à commander.
Forrester Research a mené une étude à ce sujet.

Refus de payer les frais de port : 58 %
Ce refus peut avoir plusieurs raisons. Par exemple, les frais sont trop élevés. Dans ce cas, il peut être intéressant d’étudier d’autres services de livraison, voir d’en proposer plusieurs aux clients (tarif lent, relais, etc) afin qu’il puisse choisir la solution qui lui conviendra le mieux selon son budget.
Ou alors, une confusion a eu lieu en raison d’une mention « Livraison offerte » en page d’accueil ou sur une bannière publicitaire. Pour éviter cela, il convient d’indiquer de façon lisible les conditions de la livraison gratuite : à partir d’un certain montant d’achat, en France métropolitaine uniquement, etc.

Continuer la lecture