L’e-pub : incontournable sur internet

Quel internaute n’a pas déjà été contraint de visionner (tout du moins en attendant la possibilité de l’enlever) une publicité d’une durée de 30 secondes à 1 minute avant de pouvoir regarder tranquillement la vidéo souhaitée sur un site web ? Cette pratique est justement une des nombreuses manières en vogue de faire de la publicité en ligne et le marché ne cesse de progresser d’année en année.

Quelques chiffres

  •  + 3% sur 2013. Le digital est l’unique segment en croissance sur le marché publicitaire (TV, presse, courrier, radio, publicité extérieure (affichage)).E-pub
  • Les dépenses dans le secteur ont représenté 22% du budget médias lors de cette même année.
  • Le chiffre d’affaire global français a atteint  plus de 2,7 Milliards d’euros en 2013.
  • 753 millions dépensés dans le display (publicité sur internet avec achat d’espace).

Les facteurs de développement du marché

  • Le display en France a grimpé de +125 % entre 2012 et 2013 (contre 75% en Angleterre et 71% en Allemagne). Un des secteurs s’est particulièrement bien distingué : le display vidéo (sur tablettes, smartphones et ordinateurs) a en effet connu en 2013 une augmentation de + 36%, portant son chiffre d’affaires à 136 millions d’euros investis.
    Cet engouement de la part des annonceurs pour ce type de publicité s’explique par la réunion de deux atouts : la couverture digitale (de plus en plus grande) et l’efficacité (des publicités mieux ciblées). Ce moyen est propice à la viralité, le format vidéo étant facile et plus sympa à partager qu’un simple texte.
  • Le Search mobile (la recherche depuis son téléphone portable) explique également l’évolution positive du segment. En effet le monde est de plus en plus connecté avec le boom des smartphones et des tablettes (respectivement 15,8 et 6,5 millions d’exemplaires vendus l’année dernière). En 2013, cela à ainsi représenté plus de 8 % des dépenses digitales.

Les chiffres français semblent très bons, mais cela est dû en grande partie au fait que la France est en retard vis à vis de ses pays voisins comme le Royaume-Uni où les investissements sont bien plus importants à l’heure actuelle. Pour exemple, le chiffre d’affaires britannique dans le secteur atteignait les 7,4 Milliards en 2013 et le marché du display représentait à lui seul 324 Millions investis.

Le marché de l’e-pub évolue au rythme des nouveaux comportements des internautes et des nouvelles technologies. Il sera toujours en perpétuelles mutations à l’image de la société.
La pub sous forme d’hologramme qui sort de notre écran portatif en plein centre-ville ou au milieu de la campagne n’est plus qu’une question d’années…

Sources: www.cbnews.fr, www.sri-france.org, www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *